Pablo Briones
Tucumán, *1983

Domitila est une femme indigène péruvienne qui
travaille comme domestique à Genève sans statut
légal, depuis plus de 20 ans. Au décès de sa fille
il y a quelques années, elle se retrouve dans une
précarité économique sans précédent pour elle et
dans un grand isolement car elle ne parle que le
quechua et l’espagnol. Ayant atteint l’âge de la re-
traite et se retrouvant sans aucune possibilité de
recevoir une rente, elle consulte une permanence
juridique pour envisager l’éventualité de faire re-
connaître officiellement son statut de travailleuse
en Suisse. À l’issue de l’entretien, on lui conseille
de rentrer dans son pays, car les maigres traces
administratives laissées d’elle par ses employeurs
et ses employeuses ne suffisent pas à prouver sa
longue présence à Genève. Pour la logique admi-
nistrative, Domitila demeure ainsi une abstrac-
tion. Pablo Briones nous livre d’elle un portrait
unique et intime où résonnent les fractures
sociales de la société genevoise.