À propos

Réunie à ses débuts autour d’un lieu d’exposition auto-géré situé à Bruxelles (2012-2016), Rosa Brux abordait des sujets sociaux et politiques en donnant une visibilité à des pratiques critiques de la scène suisse et internationale.

Rosa Brux est à l’origine un groupe composé de deux artistes et commissaires d’expositions (Jeanne Gillard et Nicolas Rivet), une historienne de l’art et curatrice (Laurence Schmidlin), un designer graphique (Clovis Duran), deux cinéastes (Louise Gillard et Elsa Lévy) ainsi qu’un théoricien et critique d’art (Frédéric Wecker).

À partir de 2017, Rosa Brux a évolué en tant que groupe transdisciplinaire basé à Genève et poursuit ses recherches en fédérant des groupes investis dans des domaines aussi variés que le militantisme, les pratiques mémorielles ou le droit. Rosa Brux souhaite contribuer par ses actions à l’émergence de mouvements transversaux qui expérimentent des alternatives possibles à la critique institutionnelle. À travers cette pratique, Rosa Brux met en relation des communautés et des champs de recherche qui n’ont pas l’habitude de se rencontrer ni d’agir ensemble. De nouvelles scènes de visibilité et d’action peuvent naître de cette démarche et ouvrent d’autres formes d’interaction et de réflexion sur les relations que l’art entretient avec la société.

Cette approche prend la forme d’expositions, de performances, d’événements mais aussi de groupes de travail qui implique autant des personnes issues du champ de l’art (artistes, commissaires, critiques d’art) que des historien·ne·s, des archivistes, des naturopathes, des avocat·e·s, des ouvrier·ère·s, des syndicalistes et des activiste·s.