Mauricio Leon
Callao, *1976

« Bonjour, je m’appelle Mauricio Leon, je suis une
personne comme vous, qui a des désirs, des rêves,
et des opinions… Je n’accepte pas que n’importe
quel État m’étiquette comme ‹étranger›, ‹permis B›
ou ‹extra-européen›. »
C’est avec ces mots en tête et le visage marqué par
une lettre B peinte en noir, que Mauricio Leon
décide d’arpenter un jour les rues de Genève.
En arborant publiquement la marque discrimi-
natoire présente sur son permis B, il prend le
contre-pied des autorités administratives suisses
dont la violence s’exprime habituellement dans
l’ambiance feutrée d’un bureau ou à travers une
lettre recommandée. En confrontant les passants
aux politiques migratoires en vigueur dans le
pays, la performance de Mauricio Leon Action B
replace le débat sur la place publique et se ma-
nifeste comme un acte de résistance face à toute
assignation normative