Art Handling in Oblivion

26.10.2012

Pour la première exposition du designer Rob van Leijsen en Belgique, Rosa Brux présente le catalogue d’une exposition impossible réunissant cinq collections d’œuvres d’art volées ou vandalisées au cours de différentes guerres. Qu’il s’agisse d’un fond allemand razzié par l’Armée rouge à l’issue de la Seconde Guerre mondiale ou du pillage du musée national d’Irak en 2003 à l’approche des troupes américaines, cette exposition dresse un état des lieux de l’extorsion systématique de collections privées ou muséales par les peuples en guerre. Cet acte dont la motivation n’est pas seulement liée à des intérêts économiques, mais participe aussi symboliquement à l’anéantissement de la culture et de l’identité du pays vaincu.

Étant parvenu à reconstituer l’ensemble de ces collections, Rob van Leijsen réunit au travers d’une enquête minutieuse une histoire illégale des appropriations et des héritages culturels. Archive dont la révélation est d’autant plus sensible que certaines collections volées sont toujours actuellement en possession des pays pilleurs, comme en témoigne les œuvres extorquées par l’Armée rouge à des collectionneurs allemands et exposées au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, ou encore les trophées de guerre de Napoléon Bonaparte présents dans les fonds du Musée du Louvre à Paris.

Si l’histoire de l’art nous a habitués depuis longtemps à nous défaire de nos attentes en matière d’exposition – comme en témoigne les propositions emblématiques de la scène conceptuelle des années 60 – l’exposition comme catalogue permet ici d’en renouveler le genre. Prenant au mot la tentative de Rob van Leijsen de réaliser une exposition qui n’existe que sous la forme d’une édition, une « visite guidée » sera organisée par son auteur. S’ensuivra une discussion ouverte et participative avec les visiteurs au sein d’un dispositif spécialement orchestré pour l’occasion.

S’inscrivant dans la continuité de l’exposition, le film Le voleur de Louis Malle sera projeté à la suite de la visite.